Ecran de la terreur

Bienvenue en compagnie des olds movies…

Blood of Dracula/ 1957

Initialement prévu sous le titre de “I was a teenage Dracula” (afin de poursuivre la continuité de la série I was a teenage…) mais finalement distribué sous le titre de “Blood is my heritage”, le film fut rapidement enchaîné avec “How to make a monster” par le producteur Herman Cohen avec un budget se situant entre 85.000 et

Collection privée E.Escofier

Collection privée E.Escofier

100.00$. Herbert L. Strock fut l’heureux élu à la réalisation, voici ce qu’il déclarait à propos du tournage : 

Avec tel budget, il fallait vraiment veiller au moindre détail. J’ai toujours pensé que le plus important était la préparation et aussi travailler en équipe. Une fois de plus, je n’aimais pas le scénario. L’histoire avait des trous aussi grands qu’on aurait pu y faire passer un camion. Mais ce qui sauvait était l’excellent maquillage et aussi l’équipe technique qui était remarquable. Ce qui a vraiment tout foutu en l’air, ce sont les numéros musicaux qu’ Herman a voulu absolument rajouter. Il n’y avait rien à faire”.

Aben Kandel qui a signé le scénario sous le pseudo de Ralph Thorton a élaboré une histoire qui ressemble étrangement au fil conducteur de “I was a teenage werewolf” tourné 4 mois auparavant! En effet on retrouve des similitudes :la jeune Nancy Perkins nous apparaît comme une personne peu sociable. Au début du film elle n’admet pas que son père s’est remarié six semaines après la mort de sa mère! El;le semble vouer une haine farouche envers sa future belle mère et que cette brutale décision à brisée sa vie sociale! Internée à l’école de Sherwood, un pensionnat de jeunes filles dirigé par Madame Thorndyke, elle tombe sous le joug d’un groupe de jeunes filles qui ont établi leurs propres règles, leurs propres lois envers l’arrivée d’une nouvelle interne! Là aussi, Nancy exulte sa forte personnalité et refuse toute soumission! C’est le même cas que l’on retrouve chez Tony Rivers alias Michael London, le héros de “I was a teenage werewolf“. Nancy va faire la connaissance de Mademoiselle Branding, son professeur de chimie au demeurant fort mystérieux. En effet cette dernière a pondu une thèse (refusée par l’Académie) concernant l’éventuelle possibilité de la création d’un atome qui permettrait de stopper la course aux armements nucléaires! Elle est convaincu que les  scientifiques doivent abandonner leur expériences nucléaires en stoppant leurs essais s’ils ne veulent pas arriver à une destruction totale de l’humanité. Pour prouver ses théories, Branding a besoin d’un cobaye qui se révélera être Nancy Perkins. Secrètement elle va hypnotiser la jeune fille à l’aide d’ une amulette provenant des montagnes des Carpates! Sous son pouvoir maléfique, Nancy va se transformer en un vampire qui va commettre quelques meurtres dans le campus du collège! Les corps seront retrouvée vidés de leur sang!
Là aussi référence au film “I was a teenage werewolf“, où le docteur Brandon hypnotise Tony Rivers qui se métamorphosera en lycanthrope… On peut dire que les deux scientifiques sont des personnages complémentaires. Bien sûr pour la bonne morale de l’histoire, Nancy se révoltera contre sa maîtresse et la détruira avant d’y laisser sa vie!
Pour incarner Nancy Perkins, Herman Cohen choisit une actrice peu connue : Sandra Harrison née le 17 Août 1935 à Brooklyn qui avait fait ses début au petit écran dans le feuilleton “Superman”. “Blood is my heritage” restera son seul et unique film. Quelques apparitions au petit écran avant de disparaître en 1960 après avoir joué dans un épisode de “L’homme à la Rolls”.
Dans le rôle de la scientifique Mrs Branding c’est l’actrice Louise Lewis (18 Octobre 1914 – 11 Septembre 1996) très populaire au petit écran depuis 1955. Elle joue un petit rôle dans le film de Paul Landres : “The vampire” avec John Beal en 1957 elle interprétera la principale du collège, Mrs Fergusson dans “I was a teenage werewolf” de Gene Fowler Jr. Après “Blood is my heritage“, elle retournera au petit écran en continuant un nombre incalculable de rôles dans des séries télévisées. Mariée à l’acteur Jerry Lewis, elle divorcera pour épouse Robert H. Harris. Durant les années 50, elle sera marquée à l’encre rouge sur la liste noire comme une fervente communiste.

Comme tout film de “teenage” qui se respecte, une incursion dans la musique rock and roll avec l’acteur chanteur Jerry Blaine (1936 à Dallas). Après avoir fait des études secondaires tout en pratiquant du sport, il rejoint ses frères propriétaires d’un cirque où durant un an, il exécutera un numéro d’acrobate. Puis il s’inscrit à Michigan State College qu’il quittera quelques mois plus tard pour tenter sa chance à New York où il fait du théâtre, de la danse et du chant. Remarqué par Herman Cohen, il le fera apparaître dans “I was a teenage werewolf” où il interprétera : eenie meenie mimy mon” et dans “Blood is my heritage“, il entonne “Puppylove” pour lequel il a écrit les paroles et la musique. 

On remarquera dans le film la présence de l’acteur Richard Devon dans le rôle du sergent Stewart : Richard Devon faisait parti de l’écurie de Roger Corman tout comme son comparse Dick Miller. Il apparaîtra dans les films suivants : “The undead”, “The viking woman and the sea searpent”, “War of the satellites”.
A noter que “Blood is my heritage” fut le premier film britannique à montrer un vampire avec des dents longues avant le “Cauchemar de Dracula” de Terence Fisher tourné quelques mois après.

Collection privée E.Escofier

Collection privée E.Escofier

Collection privée E.Escofier

Collection privée E.Escofier
Collection privée E.Escofier

Collection privée E.Escofier

Fiche Technique

Réalisateur    :  Herbert L. Strock
Producteurs  :  Herman Cohen, Samuel Z. Arkoff, J. H. Nicholson
Scénariste     :  Aben Kandel
Photogr.        :  Monroe  Askins
Musique       :  Paul Dunlap
Maquillage  :  Philipp Scheer
Dir Art.       :  A. Leslie Thomas
DISTRIBUTION : Sandra Harrison (Nancy Perkins), Louise Lewis (Mrs Branding), Gail Ganley (Myra), Jerry Blaine (Lang), Heather Ames (Nola), Malcom Attenbury (Lt Dunlave), Thomas Browne Henry (Paul Perkins), Mary Adams (Mrs Thorndyke), Paul Maxwell (Mike), Richard Devon (St Stewart), Don Devlin (Eddie)




                                                                            La Bande Annonce


L

Commentaires

Répondre ou écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *